Actualités

Chapitre 3: Les principaux secteurs économiques au Sénégal: l’agriculture et l’élevage

camp de cacauets Senegal byn 300x225

Notre équipe de consultants vous aidera à développer votre activité commerciale (exportations, importations…) au Sénégal. Image: Zone d’arachides au Sénégal.

Comme nous l’avons indiqué dans nos derniers articles dédiés au Sénégal: Pourquoi exporter au Sénégal ? et Sénégal: comment mener à bien les négociations avec les distributeurs importateurs, représentants, agents commerciaux…, le marché sénégalais offre de nombreux avantages qui poussent les entreprises espagnoles à considérer ce pays comme une possible destination pour y développer leurs activités.

Dans ce nouveau chapitre, nous nous concentrerons sur le secteur primaire, l’un des principaux secteurs de l’économie sénégalaise qui offre d’importantes opportunités commerciales pour les entreprises espagnoles : l’agriculture et l’élevage.

L’agriculture représente 7.2% du PIB. C’est un secteur clé pour l’économie sénégalaise, mais aussi un levier pour l’accroissement et l’amélioration de la sécurité alimentaire, l’emploi et la réduction de la pauvreté. Il s’agit d’un secteur de haute importance que le gouvernement sénégalais souhaite privilégier.  Ce pays présente une série de facteurs qui le transforment en un lieu attractif pour les investissements dans l’agriculture et l’agro-industrie. Le climat est idéal pour l’agriculture intersaison et de plus, le Sénégal bénéficie d’une bonne logistique de transport maritime et aérien permettant d’approvisionner les marchés européens.

D’autre part, les marchés locaux connaissent une expansion de par la croissante urbanisation, et la marge importante de substitution des importations par les produits locaux.

Les principales régions productrices sont situées dans les deltas et les vallées des principaux fleuves, le fleuve Sénégal (nord du pays, l’établissement de la frontière avec la Mauritanie), le fleuve Casamance (sud du pays, dans la gamme entre la Guinée Bissau et la Gambie).

Les exploitations agricoles industrielles d’une certaine taille sont rares et se limitent à la production de l’arachide, du sucre, du coton et, dans une moindre mesure, de la tomate industrielle.

La cacahuète est la principale production locale, que l’on trouve dans les zones centrales et orientales du Sénégal. La culture de l’arachide a une dimension sociale importante: 7 agriculteurs sur 10 produisent des arachides et on estime qu’un tiers de la population sénégalaise dépend directement ou indirectement de l’agriculture. Viennent ensuite la culture du millet et du sorgho, qui sont très résistantsà la sécheresse et que l’on trouve au nord et au centre du pays, mais également le riz (le pays est déficient en cette céréale).

Le Sénégal est le premier producteur et exportateur d’huile d’arachide (deuxième produit d’exportation par ordre d’importance après la pêche et devant le coton).

En ce qui concerne les fruits et légumes, la production reste principalement orientée vers la demande intérieure, qui représente 95% de la production totale.

En résumé, l’horticulture intersaison présente des opportunités commerciales intéressantes grâce à l’effort d’amélioration de la productivité et la valeur ajoutée du secteur primaire  travers le plan REVA (retour à l’agriculture), un projet visant à développer un réseau de modernisation du secteur agricole dans tout le pays, à travers la mise en place d’un certain nombre d’unités de haute productivité et de spécialisation.

L’élevage est un important sous-secteur du secteur primaire, et représente 27% de celui-ci, et 3,8% du PIB, avec principalement l’élevage des bovins, des chèvres et des moutons. D’autre part, la production laitière est insuffisante pour répondre à la demande, c’est pourquoi l‘importation de lait en poudre est essentiel pour la production de produits laitiers.

Le secteur de la pêche maritime est la principale source de devises et représente 12,4% du PIB du secteur primaire et 2,8% du PIB total.

Pour plus d’informations sur le développement des activités d’exportation ou d’importation au Sénégal, merci de contacter:

 

Cristina Danon
Partenaire conseil spécialisée dans les marchés africains
Cdanon@int-team.com

 

 

Sources:
Maison de Fuerteventura
Bureau économique et commercial d’Espagne à Dakar

 

Suivant:
Les principaux secteurs économiques au Sénégal: industriels et de services.

 

 

 

 

 

 

Titre: Principaux secteurs économiques au Sénégal: L’agriculture et la consommation. ITC

 

Mots clés: Sénégal, des distributeurs, des importateurs, des agents, des courtiers, des intermédiaires, des entreprises au Sénégal, les entreprises espagnoles