Actualités

Exporter en Australie

Exportar a Australia ITC bin 201x300

Notre équipe de consultants experts en marchés internationaux vous offre leurs aides, conseils et appuis en ce qui concerne la négociation et stratégie internationale, les démarches à suivre et la législation.

Vision général du pays

L’Australie est la 5ème plus grande économie de la région Asie-Pacifique et la 12ème plus grande du monde. Tout au long de ces 24 dernières années, l’Australie a joui d’une croissance économique ininterrompue, résultat qui s’observe dans le PIB par habitant qui est l’un des 5 plus riche du monde.

Plus d’une centaine d’entreprises espagnoles, conscientes du potentiel de ce pays, se sont installées sur le territoire, dont quelques unes d’entre elles de grande renommée comme BBVA, Roca, Freixenet, Grifols, Mapfre et Repsol.

L’Australie est classée par la Banque Mondiale comme le dixième pays le plus facile pour faire des affaires dans le monde. Ce sont grâce à ces facilités que la réglementation australienne permet de configurer une nouvelle affaire en seulement 2 jours.

Nombreux sont les bénéfices qu’obtiennent les entreprises espagnoles à exporter en Australie :

  • La proximité des économies de l’Asie-Pacifique
  • Produits familiers et fournisseurs de services
  • Culture similaire
  • Expériences commerciales et judiciaires similaires
  • Normes techniques similaires

De plus, le marché australien jouit des forces suivantes :

  • Une large période de forte croissance économique
  • Beaucoup de commerce et une clientèle
  • Un secteur de la technologie fort
  • Une forte richesse personnelle
  • Forte protection de la propriété intellectuelle (IP)

Même ainsi, l’Australie expose aussi quelques défauts qu’il faut surpasser à l’heure des affaires :

Faire des affaires en Australie est plutôt similaire à celles qui sont faites en Europe. Si votre produit ou service a été un succès en Europe, il existe aussi des probabilités que se soit un succès en Australie. Cependant, il y a certains obstacles dont il faut tenir en compte :

  • Le voyage en Australie a une durée approximative de 24 heures en avion depuis l’Espagne.
  • L’Australie couvre 3 zones d’horaires et est aussi grande que les Etats-Unis.
  • Les distances entres les grandes villes sont énormes, par exemple la ville de Perth se trouve a environ 3.300 kilomètres de Sidney.
  • La frange horaire sur la côte australienne est, d’octobre à mars, de dix heures de plus qu’en péninsule d’Espagne ainsi qu’au Baléares et de huit heures de plus d’avril à septembre.
  • Les entreprises doivent être préparées avant aux conditions climatiques extrêmes en hiver comme en été.
  • Dû au changement de monnaie actuel, faire des affaires en Australie au jour d’aujourd’hui peut devenir coûteux.
    L’unité de monnaie est le dollar australien (AUD), monnaie qui côte le marché des devises espagnol.
    Les billets sont de 5, 10, 20, 50 et 100 dollars et les pièces de monnaie sont de 5, 10, 20 et 50 centimes et de 1 et 2 dollars. 

Voyager en Australie

Voie aérienne : Depuis l’Espagne, le voyage en Australie se fait en général avec  deux escales, une en Europe (Londres, Frankfurt, Rome, Amsterdam, Athènes) et une autre en Asie (Hong-Kong, Bangkok, Singapour, Kuala Lumpur).
Maintenant, Thaï Airways vole jusqu’à Madrid avec une seule escale à Bangkok, et Singapour Airlines vole jusqu’à Barcelone avec une escale à Singapour. Depuis Août 2010, Emirates Airlines réalise un vol Sidney-Madrid via Dubaï.

La seule ligne internationale australienne est Qantas, du groupe One World. Au niveau interne opèrent aussi les compagnies Tiger Airways et Jestar, ainsi que Virgin Blue.

Voie maritime : il existe des lignes maritimes variées qui opèrent des services réguliers qui relient les portes espagnoles de Barcelone et/ou de Bilbao aux portes australiennes.

Bénéfices actuels d’exporter en Australie et le potentiel de croissance

L’Australie s’est développée comme une économie avancée avec une meilleure performance ces dernières décennies. Ce succès est dû à plusieurs facteurs :

  • Une gestion fiscale solide
  • Une forte croissance de la population
  • Une richesse des ressources naturels, le minerai et en particulier le fer, le charbon, l’or et le gaz.
  • Des liens étroits avec les territoires asiatiques ont grandi rapidement.

Plus de 70% de l’économie australienne se base sur les services. Le minerai, les services financiers et les soins de santé étaient les principales contributions à la croissance en 2014.

Bien que sa performance générale soit bonne, en comparaison aux autres économies avancées, l’économie australienne souffrit d’une décélération en 2014. Quelques facteurs à l’origine du lest de la croissance ont suivi :

  • Fin de l’essor de l’investissement dans l’extraction minière
  • Chute des prix des matières premières
  • Faible niveau des investissements pour les entreprises non minières
  • Une monnaie surévaluée

Actuellement, la croissance économique en Australie est de 2.5%, avec un pronostique d’augmentation de 3.25% dans les 3 prochaines années.

Au début de 2015, le chômage se situait  à 6.2% et l’inflation autour de 2%.

  • Asie

L’engagement très clair de l’Australie avec la région asiatique de rapide croissance peut aider les entreprises espagnoles à se répandre dans cette région. Sept des dix meilleurs partenaires commerciaux d’Australie sont les pays asiatiques et plus de 2 millions d’australiens parlent une langue asiatique à la maison (approximativement 10% de la population).

  • Zone de libre échange

L’Australie a des accords de libre-échanges avec le Japon, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Thaïlande, les États-Unis, le Chili, l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et la Malaisie. De plus, il est prévu à la fin de cette année un traité de libre-échange avec la Chine.

Ces accords  signifient que les parties entrent dans un engagement juridique inaliénable pour faciliter l’accès aux biens aux services et aux investissements entre les marchés.

  • Commerce entre l’Espagne et l’Australie

Nombreuses sont les entreprises espagnoles qui négocient avec l’Australie tous les jours. Le total des biens et services exportés d’Espagne à l’Australie en 2014 a atteint 908.459 millions d’euros.

Les principaux produits espagnols exportés en Australie en 2014 étaient (données exprimées en milliers d’euros)

  1. Technologie industriel : 375.308
  2. Industrie chimique : 171.266
  3. Industrie auxiliaire de la mécanique et de la construction : 98.560
  4. Matières premières, semi-manufacturés et produits intermédiaires : 61.610
  5. Mode : 45.967
  6. Habitat : 43.707
  7. Graisses et huiles : 34.069
  8. L’environnement et la production énergétique : 23.447
  9. Boulangerie et autre : 15.940
  10. Produits relatifs à la culture fruitière y maraîchère
  11. Technologie de l’information et de la télécommunication : 8.844
  12. Loisir : 6.217
  13. Vins : 4.668
  14. Industries culturelles : 3.778
  15. Produits relatifs à la viande : 2.038
  16. Autres boissons alcoolisées : 1.355
  17. Poissons et fruit de la mer : 880
  18. Produits laitiers : 861

19 : Boissons sans alcool : 321

  1. Animaux vivant et ses produits : 16
  2. plantes vivantes et ses produits de floriculture : 3

Sources : élaboré avec les données de l’institut espagnol du commerce extérieur, (datainvex.comercio.es). spainbusiness.com

Une affaire en Australie peut être réalisée comme une entreprise, une succursale étrangère, un fidéicommis, une joint-venture, un individu ou une société.

Les formes les plus communes de réalisation sont :

  • L’établissement d’une filiale australienne enregistrée comme une compagnie australienne
  • Enregistré comme une entreprise étrangère

La fiscalité et les obligations légales varient selon le type de structure choisi.

Considérations légales  

Le gouvernement fédéral australien a le contrôle de la législation dans les domaines comme le commerce, la banque, les relations extérieurs, la défense et la fiscalité. La législation des autres domaines est  traitée individuellement par les états.

Il y a 3 agences gouvernementales principales impliquées dans le contrôle des entreprises en Australie.

  • Commission de sécurité et des investissements australiens (ASIC) : gère la loi des sociétés nationales de 2001 et fait respecter les lois des services financiers de la compagnie pour protéger les consommateurs, les investisseurs et les créanciers.
  • Commission de la concurrence Australienne et des consommateurs  (ACCC) : gère la loi nationale de la concurrence et du consommateur de 2010. Elle a pour objectif de protéger les consommateurs et de promouvoir le commerce équitable et la concurrence dans le commerce.
  • Autorité de régulation prudentielle australienne (APRA) : gère la gestion prudemment des entités qui acceptent les dépôts, les compagnies d’assurance et les fonds de pensions.
  • Normes et règlements techniques

Les fournisseurs et les fabricants ont l’obligation de s’assurer que les produits soient sûrs. Les produits doivent respecter les normes de sécurité appropriées, contenir des instructions claires pour un usage adéquat et inclure un avertissement contre de possible abus.  Si un produit ne remplit pas les normes obligatoires, il existe un risque qui entreprend des actions légales contre l’entreprise en vertu de la loi des pratiques commerciales.

La commission de la concurrence et du consommateur australienne (ACCC) oblige le respect de la sécurité du produit, des normes d’information et la prohibition des marchandises dangereuses déclarées en vertu de la loi des pratiques commerciales. Les « bureaux du commerce équitable » ont aussi un rôle important en ce qui concerne la sécurité des produits aux seins de leurs Etats. 

Propriété intellectuelle 

Les marques, les dessins, les brevets et les droits d’auteur sont les principales formes de protection de la propriété intellectuelle de la juridiction commune. Elles se régissent toutes sous la législation. Le droit consuétudinaire fournit aussi une protection contre les personnes qui commercialisent des biens ou des services, ainsi que la protection de l’information confidentielle ou des secrets commerciaux.

Considérations fiscales et douanières

  • Biens et services imposables (GST)

Les Biens et services imposables c’est un impôt de 10% qui s’applique sur la vente de la majorité des biens et services en Australie. Les entreprises enregistrées en GST incluent généralement ce taux dans le prix de vente.

Si vous n’êtes pas un résident australien à des fins fiscales, les revenues obtenues en Australie sont sujet à un régime fiscal plus élevé. Dans de nombreux cas,  est proposée une assignation personnelle et l’impôt s’applique dès le premier dollar gagné.

  • Douanes

Le service des Douanes Australiennes régule toutes les marchandises importées en Australie. Les droits des douanes et des biens et services (GST) peuvent s’appliquer aux marchandises qui entrent en Australie. Cependant, les taux d’imposition dépendent d’une série de facteur, comme le type de biens et le pays d’origine. Tous les produits importés doivent être déclarés à la douane qu’ils soient importés par voie aérienne, maritime ou par courrier.

  • Les formalités d’entée

Tous les visiteurs doivent avoir un passeport et un visa valide. Les citoyens européens peuvent obtenir les types de visas électroniques suivants :

  • Visa électronique d’affaire, eVisitor Business Stream (catégorie 651): n’a pas de coût, sa durée de validité est de maximum 3 mois et se fait en ligne.
  • Visa électronique de tourisme, eVisitor Tourist Stream (catégorie 651), Electronic Travel Authority (subclass 601) ou Visa Visiteur (subclass 600) : son coût est variable et a une durée de validité jusqu’à 12 mois.
  • Visa temporaire pour les personnes qualifiées avec un sponsor, Employer Sponsored Workers (catégorie 457) : le coût des démarches monte jusqu’à 1,035$, plus 260$ pour chaque personne à charge qui s’inclut dans le dossier. Cela permet un séjour renouvelable jusqu’à 4 ans. Le sponsor doit être une entreprise autorisée qu’elle soit locale ou étrangère. Il a été démontré qu’il n’existe pas de possibilité d’embauche sur le marché du travail local. Il est possible de demande la preuve qu’on parle anglais. Il est possible de le renouveler.
  • Visa permanent pour les personnes qualifiées sans sponsor, Skilled Independent Visa (catégorie 189) : le coût des démarches s’élève à 3.250$, plus 1.760$ pour chaque personne à charge majeur et 880$ pour chaque personne à charge mineur inclus dans le dossier. C’est un système de points qui requière une connaissance appropriée de la langue anglaise. Ç
  • Visa d’innovation et d’investissement, Business Innovation and Investment (catégorie 188) : s’adresse aux entrepreneurs qui panifient d’établir une entreprise innovatrice ou réaliser un investissement important (au-dessus de 5 millions de dollars). Le coût des démarches est de 4.065$.

Pour plus d’information sur comment exporter en Australie, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’expert en marchés internationaux.

Cristina Danon
Consultante et membre fondatrice d’International Team Consulting
cdanon@int-team.com