Actualités

Exporter en Europe: Le TTIP vu par les Américains

exportar a Estados Unidos TTIP 300x138

Le TTIP est un Traité de Libre Echange défendu par l´administration nord-américaine qui facilite les exportations entre les Etats-Unis et l´UE.

Barack Obama espère pouvoir signer le Traité Transatlantique de Commerce et d´Investissement- TTIP, avant de céder la Présidence des Etats-Unis et de laisser le traité en vigueur comme parti de son héritage, tout comme la signature du traité Trans-Pacifique. Ce souhait semble difficile à réaliser et le temps est compté. D´une part, les européens radicalisent leurs positions en défaveur du traité après l´apparition des papiers divulgués par Greenpeace, et d´autre part les candidats aux élections primaires sont contre, les Républicains comme les Démocrates.

Aux Etats-Unis, une grande partie du débat sur les traités,  qui s´est tenu dans tous les pays, a été marqué par les primaires afin de choisir le candidat pour les prochaines élections présidentielles, compte tenu de la faible couverture sur les négociations menées du traité. Le débat ne permet pas au public américain de revoir les accords commerciaux avant de prendre position, pour ou contre. Les candidats des deux partis se sont prononcés contre le traité Trans-Pacifique (signé avec 11 pays du Pacifique) depuis le début de la campagne, ce qui a également  conduit à décrire le traité avec l´Europe (TTIP) comme négatif.

Du côté des Républicains, Donald Trump, qui est en train de se positionner comme un futur candidat, a été critiqué pendant toutes les primaires et a montré une opposition à tout accord de libre-échange signés par les Etats-Unis, l’ALENA, le Trans-Pacifique et celui négocié avec l’Europe, le TTIP. Le problème est, selon eux, que ces accords de libre-échange, en particulier le Trans-Pacifique (TPP), sont en train de détruire le marché du travail aux Etats-Unis, étant donné que les entreprises américaines sont établies dans ces pays pour éviter de payer les taxes et l’embauche de main-d’œuvre, la main-d’œuvre à moindre coût. Le républicain utilise aussi l’argument que les Etats-Unis devraient faire trop de concessions en termes de réglementation environnementale, de lois de protection du travail, de propriété intellectuelle, etc., et seraient mauvais pour l’Amérique.

Du côté des Démocrates, les deux candidats, Hillary Clinton et Bernie Sanders, ont également montré leur opposition. La préoccupation d´Hillary Clinton est basée sur les accords de libre échange qui viendraient baisser les salaires des travailleurs américains. Bernie Sanders y est également totalement opposé car il croit que les accords sont rédigés et orchestrés par de grandes entreprises.

La position de Donald Trump, concernant tous les traités ratifiés au Congrès (TPP) ou en cours de négociation (TTIP), s´oppose à d´autres positions au sein du parti Républicain. Comme à celle de Paul Ryan (président de la Chambre) qui se montre favorable aux traités, il dit que «si les États-Unis ne saisissent pas les opportunités, d´autres le feront”, montrant ainsi ses différences avec Donald Trump.

Bien que les candidats des deux partis débattent sur ce thème et sur de nombreuses autres questions, Barack Obama et son administration tentent toujours de convaincre les Européens des avantages de l’accord, le défendant comme étant mutuellement bénéfique.

Aux Etats-Unis le Département du Commerce définit le TTIP comme un accord commercial et d’investissement ambitieux qui offre des avantages significatifs pour les entreprises et les travailleurs américains, qui permettraient aux entreprises et aux travailleurs américains d´être plus compétitif grâce à la suppression des barrières commerciales.  Le TTIP fournit de nouvelles opportunités pour les industries nord-américaines, avec environ 1/5 de tous les biens et services qui sont exportés  vers l’UE.