Actualités

Le secteur des transports en Algérie

Tranvia Oran. Sector transportes en ArgeliaBiN 270x300

Alors que l’Algérie bénéficie de grands excédents budgétaires, elle investit publiquement dans des infrastructures que l’Europe ne pourrait se permettre. Les limites de sa structure économique offrent une opportunité aux entreprises étrangères et principalement les entreprises espagnoles.

Le transport est l’un des piliers fondamentaux du développement à long terme et de la prospérité de tout pays.

Des systèmes de transport efficaces et des réseaux modernes sont nécessaires au développement économique, au bien-être social, à la production à grande échelle et à la protection de l’environnement.

En Algérie, le secteur du transport est en plein changement. Ces dernières années, de nombreux projets ont été aboutis dans le but de faire de ce secteur, un secteur plus efficace et plus compétent dans sa contribution au développement économique du pays.

Le réseau routier

Le réseau routier d’Algérie reste l’un des plus denses du continent africain. Sa taille est estimée à 112 696km de long, dont 29 280km de routes et plus de 4 910km de grandes structures comme des ponts, des tunnels etc. À ce réseau existant est prévue une extension de 1 216km déjà en construction, qui devra relier la ville d’Annaba, à l’extrême l’est, à la ville de Tlemcen, à l’extrême ouest.

Le réseau routier d’Algérie est en plein essor grâce au programme de modernisation des routes. Ce programme inclus le récent achèvement de l’autoroute Est-Ouest de 1 216km et la prochaine mise en marche de travaux de construction de routes en haute montagne estimées à 1020km de long.

Le programme inclus aussi l’autoroute Trans-Sahara allant du nord au sud dont la promotion a été faite par le gouvernement algérien  afin d’accroître le commerce des six pays reliés par cette route (Algérie, Mali, Niger, Nigéria, Tchad et Tunisie).

Le réseau ferroviaire

L’Algérie compte 2 150km de voie ferrée. Récemment, certains tronçons ont été électrifiés ce qui devrait mener à court terme, à l’installation de trains à grande vitesse connectant ainsi les plus grandes villes du pays. Le réseau est géré par la National Rail Transport (SNCF locale). Le réseau compte plus de 200 gares couvrant essentiellement le nord du pays :

Au total, le pays possèd 299km de voies électrifiées, 305km de doubles-voies et 1 085km de voies étroites.

L’électrification de 1000km supplémentaires de voies et la construction de 3000km de nouvelles voies sont inclues aux projets ferroviaires déjà mis en route.

En 2014, la longueur du réseau ferroviaire aura atteint 10 515km.

Le transport aérien

L’Algérie a développé le secteur aérien dans le but de le convertir en un véritable instrument d’intégration, tant au niveau régional qu’international. Sur la période 2013-2017, un budget de 60millions de dinars (600 millions d’euros) a été alloué à la rénovation de la flotte d’ « Air Algérie ». La compagnie aérienne nationale va bientôt acquérir trois nouveaux avions avec une capacité de 150 passagers et rénover ses trois actuels Boing 767. L’achat de deux avions cargo pour le transport de marchandises est aussi prévu. L’été dernier, « Air Algérie » a connu une hausse de trafic de 15%. En 2011, les revenus d’ « Air Algérie » ont atteint les 56 000millions de dinars.

La perspective de coopération plus étroite entre compagnies aériennes du monde arabe permettra de faire face à la forte concurrence mondiale que subit le transport aérien.

L’Algérie compte 35 aéroports dont 13 de rang international. Le plus important, avec une capacité de plus de 6millions de passagers par an, se situe à Argel. « Air Algérie » est la ligne nationale qui domine le marché du transport aérien. De plus elle couvre plusieurs lignes en Europe, Afrique, Chine, Moyen-Orient et au Canada. D’autre part, plusieurs compagnies étrangères proposent des vols vers l’Algérie : « Tunis Air », « Royal Air Marruecos », « Air France », « Air Italy », « Aigle Azur », « Lufthansa », « Turkish Airlines » et « British Airways ».

Le transport maritime

La Compagnie Nationale Algérienne de la Navigation (CNAN) et l’Entreprise National du Transport Maritime sont les deux entreprises couvant le transport maritime en Algérie. De nombreux ferrys permettent aux passagers de relier les côtes européennes mais aussi de  transporter des marchandises dans le monde entier. La quasi totalité du commerce international se fait par voie maritime, au travers des onze ports commerciaux algériens : Argel, Orán, Annaba, Skikda, Arzew / Bethioua, Bejaia, Mostaganem, Ghazni, Jijel, Tenes et Dellys.

Exceptés les terminaux de pétrole et de gaz, très peu de travaux en rapport avec les infrastructures portuaires sont en cours.

Le transport urbain

Le métro d’Argel

La ligne de métro d’Argel, d’une longueur de 9km et comptant 10 stations, a été inaugurée le 31 octobre 2011. Argel devient ainsi la première ville du Maghreb à être équipée de ce service. L’entreprise Metro de Argel a lancé un appel d’offre au niveau national et international afin de réaliser, d’après les études préliminaires faites, une extension de la ligne 1 du métro d’Argel.

L’Algérie a mis en marche un autre projet très important, le plus important de ces cinq dernières années : la création du Métro d’Oran.

Le tramway

De même que le métro ces cinq dernières années, l’Algérie a aussi mis en route un plan de développement et de modernisation des transports publics urbains et interurbains : le tramway. Le tramway est un système de transport qui offre des solutions à l’agglomération d’Argel. En 2011, on comptait une ligne de 16,2km de long ainsi que 28 arrêts. Une extension de 23km ainsi que l’ajout de 38 nouveaux arrêts sont prévus.

Un autre projet de tramway est à noter : celui d’Oran commencé fin 2008, qui permettra de desservir toute l’aire métropolitaine d’Oran. Elle sera la plus longue du pays, parcourant une distance totale de 48km.

D’autres villes algériennes prévoient de s’équiper d’un tramway : Bel Abbes, Batna, Ouargla, Mostaganem, Annaba et Sétif.

À International Team Consulting, nous aiderons votre entreprise à mettre en place un plan d’affaires et à s’intégrer sur le marché algérien.

Vous avez besoin de plus d’information ? Contactez-nous !

Cristina Danón
Directrice associée et consultante chez International Team Consulting, spécialisée dans les marchés maghrébins.
cdanon@int-team.com