Actualités

L´industrie électronique au Maroc

electronica bin1 300x98

ITC fournira des informations clés et le commerce extérieur fiable, ce qui simplifie la tâche de travail sur le terrain dans l’ouverture ou le renforcement des marchés internationaux.

L’industrie électronique marocaine a été une des plus grandes dynamiques du pays ces dernières années. Les politiques mises en œuvre par l’institution publique marocaine ont réussis à attirer de nombreux investisseurs étrangers qui ont parié sur le secteur électronique local.

La combinaison de l´investissement public et privé dans ce secteur a permis au développement d´une industrie naissante qui à été l´un des secteurs les plus vigoureux de l’économie marocaine. La bonne performance de l´économie locale pendant ces dernières années a permis d’augmenter le revenu à disposition des citoyens du Maroc.

Cette combinaison de facteurs positifs a également eu un impact notable sur l´industrie électronique, non seulement par l´arrivé de nouveaux investisseurs, mais également avec l’augmentation de la consommation locale des biens pour l´industrie électronique.

Le sous-secteur de l´électronique grand publique a connu une croissance significative ces dernières années, entraîné par les années de croissance de la consommation nationale. Il s´est produit un changement progressif dans les habitudes de consommation des marocains qui ont cessé d´acheter des produits électroniques de seconde main ou de basse qualité pour un électronique de qualité.

Ce revirement a été rendu possible par deux facteurs. L´augmentation du pouvoir d´achat de large part de la population marocaine et d´initiatives gouvernementales comme le projet Maroc Numérique 2013, qui subventionnait partiellement l´achat d’ordinateurs pour la population locale.

Ces deux facteurs expliquent la poussée des importations de produits électroniques qui a eu lieu sur le marché Marocain. En 2013, les importations marocaines de biens électroniques ont augmenté de 20% par rapport au chiffre atteint en 2012. Ces données confirment l´attrait du marché pour les exportateurs de biens électronique. Les grandes multinationales de l´électronique de consommation ont une position dominante sur le marché marocain, mais il y aussi de la place pour des entreprises plus petites, à la fois étrangères comme Marocaines, qui offrent des produits de qualité.

Le sous-secteur de l´électronique industriel se caractérise par l´arrivée constante d´importantes entreprises multinationales, attirés par les incitations à l´investissement étranger mis en application par les responsables gouvernementaux marocains. Pendant ces dernières années, de nombreuses entreprises étrangères du secteur ont choisi d´installer de nouveaux centres de productions dans le pays nord-africain. Sa position géographique, stratégique et les avantages sociaux à la disposition de ces acteurs  étrangers par les autorités gouvernementales locales, ont permis de développer rapidement l’industrie de l´électronique dans le pays.

L’arrivée massive des grands groupes industriels étrangers a indirectement conduit à la création de petites et moyennes entreprises marocaines chargées de la fourniture de composants ou d´autres produits de grande multinationales présentes dans le pays. Ce fait a renforcé l’industrie électronique locale.

En général, le secteur électronique marocain se trouve en pleine expansion et offre de nombreuses opportunités d´exportation aux grandes multinationales présentes dans le pays.

que la incipiente industria de capital marroquí no puede satisfacer las demandas de bienes de contenido tecnológico medio y alto, o directamente comercializando bienes de consumo electrónico entre la población local.

 l’industrie naissante de capital) marocaine ne peut pas satisfaire les demandes de biens de contenu technologique moyen et haut de gamme, ou directement en commercialisant des biens de consommation électronique entre la population locale.

En général, le secteur électronique marocain se trouve dans une pleine expansion et offre de nombreuses possibilités d’exportation, soit en fournissant aux grandes multinationales présentes dans le pays puisque l’industrie naissante marocaine ne peut pas satisfaire les demandes de biens de contenu technologique moyen et haut de gamme, ou directement en commercialisant des biens de consommation électronique entre la population locale.