Tag Archives: Industrie textile en France

L’industrie textile se réinvente en France: le tissu technique.

teixit tecnic a França bin 300x200

L’industrie textile en France continue d’évoluer et d’offrir aux grandes entreprises espagnoles des opportunités commerciales.

En France, l’industrie du textile et des accessoires a été créée en grande partie par les petites et moyennes entreprises. Historiquement, l’industrie textile a joué un rôle clé dans les révolutions industrielles du XIXe et XXe siècles. Aujourd’hui, cependant, ce secteur connaît une baisse significative en Europe. Face à la concurrence étrangère, le processus de production de l’industrie textile a connu une transformation radicale: le design, l’innovation, la personnalisation et la commercialisation ont gagné le terrain dans la production. Les industries du textile ont besoin de personnel plus qualifié, capable de changer et de s’adapter rapidement à de nouveaux procès et équipes de production pour concevoir des produits de plus en plus techniques.

Malgré la situation complexe, la France reste la troisième force de l’industrie textile en Europe après l’Italie et l’Allemagne, avec un chiffre d’affaires de 12% à 10% d’occupation.

La mode, les produits de luxe, la technologie, le développement durable… pour les Français, il s’agit d’exploiter chacun de ces biens pour gagner de nouveaux clients, c’est ce qu’on appelle aujourd’hui l’industrie créative.

La production nationale s’est orientée principalement vers des produits innovants d’haute valeur ajoutée, tels que les tissus techniques qui sont devenues le produit phare en France, atteignant 15% de marché. Une amélioration des fibres a été recherchée, particulièrement de lin, qui représente en France plus de 70% de la production européenne.

Actuellement, le pays francophone est le deuxième grand producteur de tissus géosynthétiques en Europe et occupe la première place dans la recherche agro-industrielle.

Les principales régions françaises productrices de textiles sont Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes avec 46% de la main d’oeuvre, et la Champagne-Ardenne, Alsace, Lorraine, Picardy, Midi-Pyrénées i l’Ille de France .

L’industrie est composée d’un grand nombre d’organisations : L’Institut Français de la Mode (IFM), Union Française des Industries de l’Habillement (UFIH), La Fédération de la Maille, l’Institut français du textile et de l’habillement (IFTH), Comité de développement et de promotion de l’habillement (DEFI), un groupe qui est devenu essentiel pour la construction des réseaux, partager des expériences et établir des alliances.

Il ne faut pas oublier que les principales plateformes d’exposition se célèbrent avec grand succès dans les villes françaises de Paris, Lille et Lio et que les Salons internationaux qui couvrent toutes les étapes de la chaîne de production sont dispersés aux États-Unis, au Japon et même à la Chine.

La main-d’œuvre de l’industrie textile est beaucoup plus féminine (48%) en comparaison avec 28% de l’industrie manufacturière. Cette tendance est plus marquée dans le secteur des textiles traditionnels (44%) que dans le secteur des textiles techniques (39%).

Pendant que l’industrie textile recrute un grand nombre de femmes, seulement un tiers d’entre elles se forme. Les femmes reçoivent des salaires inférieurs à ceux des hommes avec la même qualification, ce phénomène est très répandu dans l’industrie manufacturière, mais dans le secteur textile il est encore plus marqué: les salaires versés aux femmes représentent seulement 70% de ce que leurs homologues masculins gagnent.

L’âge moyen des travailleurs de l’industrie textile est relativement élevé. Le nombre de salariés de plus de 40 ans a augmenté, tandis que celui des jeunes de moins de 30 ans a été réduit. En outre, les taux de rotation du personnel sont faibles. Les employés restent dans l’entreprise pendant une longue période (un sur deux reste dans l’entreprise pendant plus de 10 ans) et ils ne changent presque jamais de leur place au sein de la même organisation.

En se concentrant de nouveau sur le textile technique, la définition donnée par la Direction générale des entreprises (DGE) dit que les tissus techniques sont des éléments ou des matériaux textiles avec le rendement technique et les propriétés fonctionnelles qui prévalent sur l’esthétique ou qualités décoratives”. Par conséquent, le secteur des textiles techniques est différent du secteur des textiles traditionnels et offre de nouvelles solutions à d’autres secteurs de l’industrie tels que la médecine, le transport et le développement rapide des marchés mondiaux comme le secteur géotextile, la construction et l’environnement.

Description des marchés et leurs applications:

Agrotech: Agriculture, aquaculture, horticulture et la sylviculture
Buildtech. Bâtiment et construction.
Clothtech: composants techniques de chaussures et de vêtements.
Geotech: Géotextiles pour jardinage et travaux publics
HOMETECH Composants techniques de meubles, textiles pour la maison et revêtements de sol.
Indutech: Fuites, transport, nettoyage et autres usages industriels.
Medtech: Hygiène et médecine.
Mobiltech: Automobiles, transport, chemins de fer et aéronautique.
Oekotech. protection de l’environnement
Packtech: emballages
Protech: Protection personnelle et de la propriété
Sporttech: Sports et loisirs

La croissance de tissus techniques dépend de la recherche de nouvelles applications, de la promotion de ce travail de terrain et du respect des principes du développement durable.

Lors du lancement des produits sur le marché, il y a une grande différence entre l’industrie textile et l’industrie du tissu technique: dans le cœur de l’industrie textile, directement liée aux vêtements et  à la mode, se trouvent les fabricants qui fournissent aux consommateurs créant une demande, besoins ou directement suivant une mode. Pour ainsi dire, ils adoptent une stratégie de marché.

En revanche, les produits textiles techniques sont conçus, achetés et utilisés conte tenu de leur fonctionnalité. Ils doivent répondre à une série des spécifications définies par le consommateur. Par conséquent, la demande provient du marché.

En Europe, quatre pays consomment environ la moitié de tous les tissus techniques fabriqués en Europe: l’Allemagne avec 14%, la France avec 12%, le Royaume-Uni avec 10% et l’Italie 9%.

En 2004, les trois grandes organisations européennes impliquées dans la recherche textile et dans le développement technologique – Euratex, Textranet et AUTEX – ont établi la “Plateforme technologique pour le futur des textiles et des vêtements en Europe” avec le 2020 comme objectif et où trois piliers de réflexion, de proposition et d’initiative ont été identifiés :

-Grand accent sur la production de biens spécialisés avec une haute valeur ajoutée.

-La croissance de la I+D de nouvelles productions textiles.

-L’éloignement de la production conçu pour la consommation massive et approche vers des produits personnalisés.

Sources:
Données tirées de l’étude réalisé par: Fashion.net, ORT la France, Education Formation y Leonardo da Vinci, Education et Culture.